lesrimesdulac

lesrimesdulac

ELLE ETAIT MON POEME

Le souffle de son haleine parfumée,

frôlait mon cœur pour l'embaumer,

comme un soupir,qui venait se déposer ,

odorant comme une fleur perlée de rosée.

 

Elle était mon horizon et mon poème,

sur ce monde qui ,brusquement,s'est éteint...

Et dans un ultime rayon ,il sème,

entre mes lèvres,son sourire que j'étreins..

 

(LES RIMES DU LAC)

 



25/07/2017
4 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres