lesrimesdulac

lesrimesdulac

SA VOIX

Entends-tu,maintenant, cette voix,
qui frôlait ton cœur,
comme une caresse,
sur la vague de tes pensées..

c'était un soleil,
pour ta solitude,
car le bonheur

 

tu le voyais,

tu l'écoutais..



c'était un parfum,
que tu suivais,
comme un fugitif,
humant sa liberté....

c'était un arôme des îles,
coloré de fleurs,
de sable blanc,
et de lagon bleu....

c'était un rivage,
une terre en vue,
pour un naufragé,
perdu dans ses propres tempêtes..

c'était une musique,aux notes enchantées,
comme une valse étincelante,
portée par le beau Danube,
dans une allure impériale....

c'était une offrande,
sur l'autel de l'amour..
un message de vie,
qui faisait durer le présent..

 

 

c'était une présence,
qui m'enlaçait,
comme un destin,
dans la plénitude d'un :
" je suis là."

 qui n'est plus..

 

 

(LES RIMES DU LAC)

 

 



12/06/2017
10 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres